Pêche de nuit dans la mer du Japon 

Travailler dans une ferme au Japon, c’est aussi vivre avec la famille leurs moments du quotidien. A la fin d’une longue journée de travail (de 5h à 17h), Yoishiro nous propose de l’accompagner à la pêche avec son jeune fils de huit ans Beiju. 

Le deuxième volontaire et moi nous sommes regardé hésitants… Pêcher de nuit dans la mer japonaise, une expérience qu’on ne risquait pas refaire de si tôt. Personnellement, je n’avais jamais pêché et j’étais curieuse d’apprendre. On mourrait d’envie d’y aller, mais la fatigue était bien présente et se lever le lendemain à 5h allait être vraiment difficile. 

A la dernière minute, on apprend que l’on commence à 8h le lendemain ! (Cela nous a vraiment procuré une joie intense) On rejoint à la dernière minute Yoishiro et Beiju dans le camion. C’est parti pour deux heures de route jusqu’à Sakata. 

Les deux heures sont passées rapidement. On a fait un arrêt par le magasin de pêche où Yoishiro achète ses appâts, puis au restaurant de ramen où l’on a pris un peu d’énergie avant la pêche. 

Arrivés en bord de mer, Yoishiro ouvre le camion et commence à déballer les cannes à pêche. Il installe des lumières près de l’eau (car il fait nuit noir). Celles-ci donnent une ambiance douce et apaisante. 

Nous étions tous les quatre (Yoishiro, Beiju, le volontaire et moi) armés d’une canne à pêche, en quête de notre repas pour le lendemain. Je ne pensais à rien. Je m’émerveillais de la lune qui prenait une teinte jaune, du bruit de la mer, de l’odeur du port. Le reste était silence. Puis, la canne devenait un peu plus lourde, un poisson ! Vite, il fallait mettre un coup vers le haut puis remonter le fil. Parfois c’était une fausse alerte, mais le plus souvent notre instinct avait vu juste. 

Après presque trois heures de pêche, le froid et la fatigue commençait à se faire ressentir et nous nous avons pris le chemin du retour. J’avais envie de continuer car je me sentais bien dans cette ambiance calme. Mais je craignais le lendemain de travail à la ferme. Yoishiro semblait si concentré sur son travail de pêche qu’il aurait pu resté bien plus longtemps. Je n’arrivais pas à comprendre où il trouvait encore de l’énergie tant il travaillait déjà la journée. Son fils, heureux d’avoir peché trois quatre poissons, dormait déjà depuis un moment roulé en boule dans le camion. 

Sur le chemin du retour, on dort tous profondément. On a peché une bonne quarantaine de poissons de petites tailles. J’étais épuisée, mais heureuse de cette expérience. Avant de prendre la route, on a pu deviné la fatigue de Yoishiro lorsqu’il s’est arrêté à un magasin pour acheter un café, une boisson energisante, et des chewing-gum. Il fallait qu’il conduise encore deux heures. Nous sommes arrivés vers 1h30 du matin. Réveil à 7h pour aller travailler !

J’aime l’idée de manger des aliments que nous sommes allés chercher nous même. J’aime aussi l’idée de ramener à manger pour toute une famille et de partager ensemble (ils sont neuf !). 

Pour terminer, voici une photo de notre poisson cuisiné par la grand mère le lendemain ! Délicieux ! J’espère qu’il repechera dans le mois pour pouvoir l’accompagner (et battre mon record). 

Et vous, vous avez déjà pêché ailleurs qu’en France ?


L’article vous a plu ? Vous avez des suggestions ? Des idées ? Votre soif de découverte n’a pas été assouvie ? N’hésitez pas à me poser des questions où simplement à échanger avec moi, c’est avec un intérêt vif que je vous répondrai !

🙂

A très bientôt, mes chers mignons et adorables petits lecteurs

Votre dévouée Lili

 

 

4 responses to Pêche de nuit dans la mer du Japon 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s